Influenceurs influencés

Aujourd’hui, et depuis toujours, la musique attire. Qui n’a jamais rêvé d’enflammer la scène ou de faire hurler une salle comble ?

Alors quand la célébrité tape à la porte, certains se transforment en musicien comme un lycanthrope un soir de pleine lune. On peut prendre l’exemple de quelques sportifs, que ce soit Yannick Noah ou même Tony Parker. Même si le flow de T.P n’avait pas régalé tous les amateurs de musique, on peut dire qu’il avait fait parler de lui (avec lui, on aurait d’ailleurs battu l’Argentine).

Genre musical le plus médiatisé à l’heure actuelle en France, le rap a alors permis l’arrivée d’une vague de nouveaux MC sur la scène francophone. Mister V et son album « Double V » sorti en 2017 marquait le début de ce mouvement. Son projet avait d’ailleurs reçu un bon accueil de la part du public, même si tout était loin d’être parfait. Son but était avant tout de détacher son image d’humoriste de son image de rappeur. Pari quasi-réussi pour Yvick qui travaille actuellement sur son deuxième projet.

Toutefois, il n’est pas le seul youtubeur à avoir goûté au mic. Tout récemment, Joss (anciennement JossSpace) a sorti son premier morceau, « Sex sans passion ». Ce dernier est disponible sur les plateformes de streaming, et en a surpris plus d’un. A contrario, il y en a un qui ne surprend plus personne, c’est Prime. Après avoir tâtonné un peu par hasard le monde du rap, le natif de la Courneuve a réussi le pari fou de remplir l’Olympia tout seul, comme un grand, sans maison de disque ou label. Succès qui a été suivi par l’annonce de son premier projet « U.S.S.O« , une compilation de titres de l’artiste. Sa première partie avait été assurée par Yannou.Jr, qui est maintenant plus connu pour ses talents de rappeur que pour ses tweets. Il a principalement collaboré avec Ghost Killer Track, beatmaker qui a notamment travaillé avec Brvmsoo, Pso Thug, Cheu-B et même Alkpote.

Yannour JR sur scène à l’Olympia durant la première partie du concert de Prime.

Même si chez tous ces nouveaux arrivants on sent un certain manque d’expérience, ces néo-rappeurs tendent tous vers un niveau de qualité proche de ce qu’il se fait sur la scène francophone. Faisons tout de même attention à ce que ça ne devienne pas une mode car tout le monde ne peut pas devenir rappeur en un claquement de doigt. Mais ne le dites pas à Tibo InShape. Sinon, il va s’énerver.

Valentin Basset

Membre de la #TeamJul, appelez moi V.A.L ou Valentino