anarchiste bolemvn

J’ai écouté Anarchiste de Bolemvn : c’est vraiment meilleur que Lil Baby & Gunna ?

L’histoire commence il y a bientôt 2 semaines. En temps rap, cela équivaut à 10 ans, environ 40 albums, 60 mixtapes, 80 singles et 52 tombolas pour gagner à la louche un quad, un faux flacon de lean ou, pour les plus chanceux, les poils pubiens de votre artiste préféré. Bref, rien de nouveau pour l’instant. En temps Twitter, on part plutôt sur un demi-siècle et vous avez sûrement oublié cette histoire. Depuis, on a eu le droit au nombre de ventes des premières 12 heures 32 minutes et 21 secondes d’un projet déjà oublié, ou encore une question du genre « C’est quoi votre son d’été préféré ? » (question déjà postée la semaine dernière). Si vous n’avez pas encore quitté le site comme 97 % des lecteurs préférant une analyse pointue de Shironeki, vous allez comprendre où je veux en venir.

La décla’ de Bolemvn qui a déclenché l’anarchie

Vous avez déjà peut-être oublié cette déclaration de notre ami Bolemvn lors d’une interview pour le média RAPRNB : «Ils sont éclatés au sol. Faut pas me parler de Lil Baby, Gunna, ils sont éclatés ! Le seul qui passe parce qu’il me fait rigoler (dans ses clips) c’est DaBaby, mais je l’écoute même pas. En France on est largement meilleur qu’eux.» J’ai relu plusieurs fois le tweet, vérifiant un moment que Bolemvn parlait bien de Lil Baby et Gunna, et non de Pitbull et Soulja Boy (je l’ai lu sur Booska-p donc ça doit être vrai).

Mais non, l’artiste du Bat 7 parle bien des deux artistes américains. Bon, pour DaBaby on est plutôt d’accord, mais on a du mal à le suivre pour les 2 autres. A titre comparatif – et encore, on n’est pas là pour faire de la philo – c’est comme si l’on disait : « Ils sont éclatés au sol. Faut pas me parler de Koba, Shotas, ils sont éclatés ! Le seul qui passe parce qu’il me fait rigoler (dans ses clips) c’est Bolemvn.»

C’est vrai qu’il est plutôt marrant Bole. D’ailleurs, il a réalisé la totalité de sa promo sur le fait d’être drôle. J’ai bien regardé l’intégralité de ses interviews. Comme dans cet article, il n’y a pas eu un moment sur sa musique. Apparemment, dans le rap français ça payerait plus de faire le clown plutôt que de parler musique. Bon après, si ça permet de ne pas faire des placements de produits douteux sur Snapchat, pourquoi pas.

Par ailleurs, je suis mauvaise langue, on apprend quelques infos : le featuring avec Maes a été enregistré à distance, il n’a pas rappé sur ce projet, il s’appelle Bolémvn et son projet s’appelle Anarchiste. Promis, maintenant on va parler de musique. Mais avant, petit point définition. Si l’on cherche la signification du terme anarchie on a : « État de trouble, de désordre dû à l’absence d’autorité politique, à la carence des lois ». La définition d’anarchie pour Bolemvn ? « Avant d’rentrer, faut les loves, ouais (avant d’renter, faut les loves, ouais) – Faudra faire beaucoup plus, pour pas toucher le moins – J’veux des calles de billets mauves. » Ecoutez « Zoner » si vous souhaitez la vérifier.

Anarchiste de Bolemvn surpasse-t-il ainsi Harder Than Ever & Drip Season 3 ?

Ah, on commence doucement à parler de musique, et vous allez enfin avoir la réponse. Bolemvn est-il plus fort que Lil Baby et Gunna ? Anarchiste > Drip Season 3 ! Bon, bon, bon, après toutes ces déclarations vient le moment plus pénible, celui de l’écoute de l’album. À la première écoute, j’ai réussi à couper l’analyse du projet en 3 parties distinctes (c’est déjà mieux que certains albums concept cela dit.). D’abord, on a le droit à un Bolemvn kickeur évoquant sa vie, la drogue et sa colère. Il y a également le Bolé plus mignon, celui qui chante, l’artiste mélancolique après des trahisons. Aussi, tout au long du disque, il répète sans cesse sa soif d’argent. Peut-être pour se lancer dans les élections et représenter le parti anarchiste ?

La 3e partie de mon analyse regroupe les featurings et les autres voix qui accompagnent l’artiste du Bat 7. Sur le deuxième morceau, on retrouve une collaboration avec Guy2bezbar. Pour le reste, débrouillez-vous, vous avez Genius. Plus sérieusement, vous vous doutez bien que Maes est venu faire son single d’or, on vous laisse également deviner son flow. Ensuite, on a les rappeurs du moment venus tenter leurs chances à la course à Skyrock.

Dans un premier temps, j’avais d’abord pensé à faire une vraie analyse du projet teintée de blagues approximatives et de réflexions de journalistes rap Twitter – aussi approximatives soient elles, balle au centre. Toutefois, il est impossible de parler sérieusement de projet comme celui-ci, ce qui rend sa déclaration comique. Le débat entre artistes rap US/FR arrive trop régulièrement, pour un intérêt qu’on cherche toujours. Cette comparaison ressemble globalement à une sorte de guerre froide artistique entre deux des principales scènes rap mondiales, menée seulement par une petite partie du bloc occidental français.

Par ailleurs, Bolemvn écoute sûrement des artistes français qui réclament des prod à la Gunna ou reprennent le flow de Lil Baby. Bien sûr, il y a de très bonnes sorties en France et, si vous nous suivez, on n’est pas pour cracher sur notre patrimoine. Bien sûr, d’excellents projets français sont meilleurs que certains sortis outre-Atlantique. Cependant, pas sûr qu’Anarchiste rentre dans cette compétition. La France possède encore du retard sur l’Amérique et c’est tout simplement normal. Cela ne nous empêche pas de consommer et aimer le rap de chez nous.

Une anarchie formatée ?

Beaucoup réclament une presse plus engagée, des journalistes plus incisifs, des articles qui font débat. Moi aussi, j’aimerais en voir davantage et ça m’intéresserait. Mais c’est juste impossible. Pas par peur de ne pas être invité à la prochaine release party de Koba la D – de toute façon, on n’était déjà pas sur la liste – mais plutôt parce qu’il n’y a rien à dire sur ces projets. Comme une sorte de fin du 3ème paragraphe. Je ne suis pas la cible de ce genre d’album, mais cela veut-il dire qu’il est si mauvais ? Anarchiste est réalisé comme la majorité des projets du rap français mainstream. On enregistre entre 14 et 18 titres avec 6 morceaux d’ambiance en espérant détenir un hit qui portera le projet.

Dernièrement, le média Midi Minuit a dévoilé une infographie sur les streams du projet de Naps. Le single « La Kiffance » a par exemple contribué à environ 50% des streams de son projet, 15% proviennent de « La danse des bandits ». 75% des écoutes d’un projet se font sur 25% des morceaux. Les autres titres sont souvent de moins bonnes versions, du remplissage ou des sons oubliés après 2 jours.

Bolemvn reste un personnage sympathique qui fait sourire et véhicule une belle énergie. Il fait de la musique pour se faire plaisir et faire chanter les gens. Il y a des mélodies sympathiques et, avec quelques verres en plus, des vidéos de moi en train de chantonner « Zoner » discréditeront sûrement cet article. C’est sa vision, ses choix et chacun a le droit d’y adhèrer, ou non. Il n’en reste que moi, personnellement, les projets sans sel ni poivre dans le rap français ne satisfont plus mes papilles auditives. En attendant, je retourne écouter Gunna disant : « Aimin’ at a date, aimin’ at a Wraith, aimin’ at a gate, mmh Aimin’ at a date, aimin’ at a Wraith, aimin’ at a gate, mmh Aimin’ at a date, aimin’ at a Wraith, aimin’ at a gate, mmh ».

Noé Grieneisen

Lala &ce mérite une carrière à la France Gall.